Emmaüs Marseille lutte contre le mal-logement avec un mobile home

A Marseille, l’association sociale Emmaüs vient d’inaugurer son premier logement mobile à destination des plus démunis. Il pourrait être une solution innovante pour les personnes mal logées et sans abris en France. Économique, ce logement dispose de panneaux photovoltaïques, d’un réservoir d’eau et d’une pompe à chaleur, lui donnant une autonomie de 15 jours.

La maison transportable pour les sans abri
Source : geo.fr

Un mobile-home, une solution pour les mal-logés

Ce nouveau type d’habitation va permettre de répondre aux nombreuses demandes d’hébergement d’urgence. Pour une construction à grande échelle, les coûts avoisineraient les 20 000 euros. Ce prix pourrait inciter les communautés Emmaüs de France, et autres collectivités, à s’équiper de ces logements mobiles. Les victimes d’intempéries, les personnes mal-logées et sans domicile fixe pourront alors s’y installer.

Le centre Emmaüs de Marseille souhaite donner l’exemple. Avec ses 12 000 et 15 000 personnes mal logées, la ville souhaite agir rapidement. La Fondation Abbé Pierre a décidé de confier les clefs de ce premier logement à José, un ancien sans-abri qui avait trouvé refuge dans leur centre. Il a aujourd’hui laissé sa chambre pour s’installer dans ce mobile home avec sa compagne.

Façade du préfabriqué transportable pour les mal-logés
Source : liberation.fr

Un logement mobile autonome

Au-delà de répondre à un besoin social, ce logement souhaite respecter la problématique environnementale. Pour cela, il dispose de panneaux photovoltaïques, d’un réservoir de 1 000 litres d’eau sur le toit, d’un système de recyclage de l’eau domestique et d’une pompe à chaleur. Ces équipements lui permettent d’avoir une autonomie de 15 jours complets.

« C’est la première maison transportable qui a une autonomie de 15 jours » – Kader Atia, conceptrice du mobil-home

La maison transportable d’Emmaüs dispose d’une surface de 30m² et peut abriter jusqu’à 4 personnes. Construit par un chantier d’insertion, il a été conçu pour offrir le plus de confort possible. On y retrouve une cuisine, une chambre avec un canapé-lit, une salle de bain et une terrasse.

Ce préfabriqué inédit, se déplaçant à l’aide d’une grue, compte répondre à ce manque de logement d’urgence. Pour rappel, la Fondation Abbé Pierre, estime à 12 millions le nombre de personnes en difficulté face aux habitations. Face à ce constat, d’autres idées innovantes ont vu le jour. C’est le cas, par exemple, de l’impression de logement via une imprimante 3D.