L’impression 3D, une solution pour lutter contre le mal-logement

Pour lutter contre le mal-logement, certains redoublent d’imagination. C’est le cas d’un jeune entrepreneur de Valenciennes. Son idée ? Construire des maisons imprimées en 3D. On sait que les imprimantes 3D n’en sont qu’à leur début en terme d’innovation… Ce jeune nous propose donc une belle avancée. Cette grosse imprimante pourra construire un logement de 100m² en seulement 48 heures et à un prix jusqu’à 4 fois moins cher.

Machine imprimant un mur en 3D

L’entreprise « Constructions 3D »


Cette jeune entreprise travaille depuis 15 mois sur ce projet qui tend à révolutionner l’immobilier. Sa première machine devrait être livrée au début de l’année 2018. Cette imprimante, de 85 cm de large et 2 mètres de hauteur, est faite sous la forme d’une grue de levage hydraulique. Elle a été conçue de sorte à résister aux aléas des chantiers : pluie, sable, vent, etc. Elle imprimera, bande par bande, le logement qui aura été modélisé au préalable sur un ordinateur. Le produit qu’elle déposera est une sorte de mortier équivalent à celui utilisé sur les chantiers « traditionnels ».

« Le logement imprimé », une solution pour le mal-logement

La machine imprimante 3D de "Constructions 3D"

Cette machine révolutionnaire est un vrai moyen pour lutter contre le mal-logement. Avec des coûts de production et de réalisation 4 fois moins chers, cette innovation permettrait également de venir en aide aux pays en voie de développement. Par exemple, un village d’une quinzaine de petites maisons pourrait être construit en seulement une semaine. La machine peut aussi être utile aux sinistrés de catastrophes naturelles. Elle serait un moyen rapide de construire des abris et de colmater les maisons endommagées.

Les architectes seront ravis

Modélisation d'une maison sur un écran

Outre les bénéfices ci-dessus, la machine détient également un aspect social. Cet outil permettrait aux architectes de se libérer des contraintes liées aux matériaux, comme des briques carrées qui imposent un mur droit.

Tout peut-être imaginé sur ordinateur et ensuite modélisé. Les logements que l’on connaît risquent de prendre un nouveau tournant !

Cette machine, dont le prix tend à diminuer, coûte aujourd’hui un peu moins de 400 000 euros. Le but est de la rendre accessible à un plus grand nombre pour favoriser la création de logements bon marché. Par ailleurs, cette innovation se trouve dans le livre « 60 idées pour Emmanuel Macron », co-écrit par le président du Medef, Pierre Gattaz. Un belle idée pour lutter contre le mal-logement, tout comme le concert de l’Abbé Road 2017 qui vient d’avoir lieu.