Bretagne : le mal-logement fait rage dans le milieu rural

La fondation Abbé Pierre Bretagne et l’association de Solidarité Paysan Bretagne se sont rencontré pour échanger sur le thème du mal-logement en milieu rural. En 2014, ils ont décidé de s’unir pour ces familles victimes, trop souvent négligés par les autorités. Leur spécialité est de lutter contre l’habitat indigne et la précarité énergétique. Voici quelques détails sur leur programme de sensibilisation.

Un agriculteur récoltant ses produits

La Bretagne grandement touchée par le mal-logement

La Fondation Abbé Pierre en Bretagne a recensé près de 63 000 logements « potentiellement indignes » en Bretagne. Majoritairement en milieu rural, le directeur a souligné le danger de ces habitats précaires : le manque de chauffage favorise les pathologies respiratoires.

Les 9 salariés et les 130 bénévoles de Solidarité Paysans Bretagne, spécialisés contre le mal-logement en milieu agricole, offrent aux agriculteurs en difficultés un accompagnement multiforme. Celui-ci commence par une écoute des personnes fragilisées psychologiquement par leur situation. En effet, dans une exploitation en difficulté, les achats pour améliorer le confort du logement ne sont pas prioritaires. Pourtant, la directrice de Solidarité Paysan, Elisabeth Chambry, déclare que « lorsque l’on est bien chez soi, on est plus heureux dans son travail et on est mieux armé pour faire face à l’adversité ».

Accompagner les victimes de l’habitat précaire

Un tracteur sur un terrain asseché

Les bénévoles de Solidarité Paysans Bretagne sont majoritairement issus ou proches du milieu rural. Principalement retraités, ils ont une bonne connaissance des difficultés économiques et sociales du monde agricole. Accompagnés par un salarié, ils tendent à construire un contact durable avec les victimes. Les ambitions dépassent la simple aide technique et administrative.

« Nous proposons un accompagnement global, qui consiste à comprendre les systèmes d’exploitation, à examiner les chiffres, à établir un projet avec l’intéressé pour qu’il redevienne acteur de sa vie »

Gérard Friquet, président de Solidarité Paysans Bretagne

En 2016, une hausse de 12% par rapport à 2015, a été enregistrée. Au total, 374 familles ont pu être secourues. Cette augmentation s’explique par une notoriété croissance de l’association.

Le but, au-delà d’aider les personnes dans le besoin, est d’amener à une prise de conscience générale. La Fondation Abbé Pierre soutient financièrement cette association. Par ailleurs, la Fondation vient de réaliser son concert annuel, l’Abbé Road, qui sensibilise également à ce problème de mal-logement. Voici les dernières actions de la Fondation dans d’autres communes rurales de France.